La SNS au cœur de la plaisance en Méditerranée
L’histoire de la SNS est inséparable de l’histoire du port et de la Ville de Sète. Elle est contemporaine de notre société de sauvetage en mer. La création des Régates Cettoises en 1863, qui donneront plus tard la Société Nautique de Sète a été encouragée et soutenue par le ministère de la marine. A cette époque, la pêche se pratiquait sur les bateaux à voile, notamment nos bateaux bœufs et c’est parmi les pêcheurs que se recrutaient tout naturellement les meilleurs équipages de course à la voile. 

Le bateau bœuf à voile, l’ancêtre du chalutier à moteur
Au XVIIIe siècle, les pêcheurs catalans pratiquaient la pêche au boeuf, technique de capture qui a précédé la pêche au chalut... La pêche au bœuf consiste à traîner le filet à deux bateaux, on disait aussi que les bateaux pêchaient en conserve. Cette technique fut inventée par les Catalans vers 1720, qui pratiquaient cette pêche sur les côtes du Languedoc, avec des barques Catalanes, particulièrement à Sète, car elle était interdite en Espagne. Ensuite les tartanes, bateaux de commerce à voile, ont été utilisées comme modèles pour construire les bateaux bœuf. La forme de la poupe large, permettait aux pêcheur de remonter le filet vers l’avant. 
La SNS fut un des tous premiers yacht club de la côte Méditerranéenne et a contribué au rayonnement de la ville de Cette, puis Sète, dans toute la Méditerranée Occidentale. Des côtes de la Sardaigne au sud de l’Espagne et au nord du Maroc… 

Regatière internationale, la Société des régates Cettoises développe les premières règles de course à la voile qui seront reprises dans les plus grandes compétitions mondiales et formeront le corps de nos actuels avis de course.
 
Pendant 150 années d’expérience, à travers sa Société Nautique, Sète a contribué à écrire quelques unes des plus belles pages de l’histoire de la voile nationale et internationale.